Archives for Barques Catalanes category

Les barques Catalanes

Posted on Jan 13, 2011 under Barques Catalanes | No Comment

Leur fabrication à démarrée en Catalogne du nord, à Collioures, au Bacarès, mais surtout à Banyuls ou quelques artisans chevronnés fabriquaient ces barques considérées comme les plus rapides, car mieux achevées en faisant de véritables uniques œuvres d’art. Ces barques étaient le poumon et le cœur de leur ville, car elles insufflaient une grande vie dans le port. Rien que le port de Collioures représentait une flotte d’une centaine de pécheurs à la sardine et employait plus de sept cent marins. Un peu plus de vingt ateliers de salage, une quinzaine d’expéditeurs, des tonneliers y étaient présents.
Un gréement du style des felouques du Nil et d’une grande simplicité, les Grecs et les Romains employaient ce gréement sur leurs galères et même les pirates barbares l’utilisaient sur leurs barques contre l’ennemi du fait de son efficacité. Des barques bien conçues et dotées d’un gréement simple, adapté, mais d’une élégance sans pareil, en faisait un outil incomparable pour nos ancêtres contrebandiers qui défiaient sans risque les embarcations lourdes des douaniers.
En Catalan, ces barques s’appellent « els Iiaguts » et l’on ne connaît pas exactement à quelle époque elles furent crées. Les secrets de fabrication étaient transmis de charpentiers en charpentiers sans être divulgués vers les autres villages. En particulier, celles construites à Collioures et Banyuls faisaient l’objet de jalousies, de rancoeurs, et parfois même d’affrontements féroces dans les zones de pêche. Il y avait souvent des conflits entre les pécheurs Banyulencs et Colliourencs, si bien que les marins de ces deux villages perpétuaient la coutume d’embarquer des pierres dans leurs barques afin de se défendre à la moindre occasion en période de pêche, en les jetant sur les autres marins. Avec le temps, les rancoeurs se sont effacées, laissant la place aujourd’hui à des relations fraternelles entre les habitants de Banyuls et ceux de Collioures.
Les ateliers de fabrication de cette barque se situaient souvent sur la plage, en référence à de nombreuses cartes postales anciennes. Et souvent, lorsqu’une tempête destructrice propre à la Méditerranée s’abattait sur la plage, les habitants de Banyuls, bien que divisés en deux clans, celui des pécheurs surnommé « l’Escata » et celui des bourgeois appelé  « els Pixe-tinters », se retrouvaient dans un élan de solidarité et de fraternité, afin de remonter en haut de la plage toutes les embarcations. Les plus exposées en premier et ainsi de suite. La haine n’existant plus dans ces moments de cataclysme chacun pouvant se retrouver cote à cote à effectuer les mêmes besognes.
De nos jours, nous pouvons en rencontrer quelques unes grâce au dévouement de certains, sans posséder les secrets de fabrication qui n’existent plus, et c’est dommage. Heureusement aujourd’hui, les Catalans organisent de nombreuses régates à la voile et pour perpétuer la tradition, bon nombre d’associations oeuvrent par l’organisation de régates à la rame sur les Iiaguts. Nous pouvons les voir quand la météo est propice dans les ports de Saint-Cyprien, Port-Barcares, Collioures, Port-Vendres, Cerbère…