Posted on Jan 16, 2011 under Les navires-écoles | No Comment

LES CADETS :
Ils constituent la raison d’être des grands voiliers-écoles, et ils en sont l’âme. D’une manière un peu grandiloquente, l’équipage de ces navires aime à répéter que, lorsqu’il embarque, le cadet est un enfant, mais que c’est un homme qui mettra pied à terre. L’école de la voile révèle les personnalités. Le cadet est ici pour se faire les muscles et le caractère. Confrontés aux moments les plus rudes mais aussi les plus exaltants de la navigation, il suffit de monter une fois dans la mâture d’un trois-mâts pour comprendre, le cadet découvre vite s’il a véritablement envie de répondre à l’appel de la mer. Le premier embarquement d’un jeune homme représente toujours une étonnante épreuve initiatique, que l’on retrouve sous diverses formes dans toutes les grandes œuvres de la littérature maritime, de Capitaine courageux ( Rudyard Kipling) à Moby Dick ( Herman Melville).

Comments are closed.