Les bisquines

Posted on Jan 10, 2011 under Bateaux Normands | No Comment

Le nom de Bisquine est issu de Biscaya, du Pays Basque, province maritime espagnole, qui construisait de forts voiliers de pêche. Les Bisquines sont des bateaux Bretons et normands et sont grées en Bisquines . Le maniement de ces bateaux est simple par son gréement sans perte importante de qualité des lougres antérieurs. Gréement au tiers intégral, ils comportent deux ou trois mâts, avec trois niveaux de voiles, la troisième, appelée ( Rikiki ), voile de perroquet n’étant utilisée qu’en cas de vent très faible. Un bout-dehors démesuré de plus de la moitié de la coque permettant l’établissement d’un très grand foc sur l’avant pour mieux stabiliser la marche Initialement gréés en lougres, ces coques seront par la suite conçues pour son usage. C’est un quillard avec un plan de dérive très long, ces coques étaient capables d’effectuer un échouage sur le sable, propice au fort marnage de la baie du Mont Saint-Michel. Une surface de voile très importante se rapprochant de celle des Clippers, les Bisquines seront considérées comme les voiliers les plus toilés de France. A ce jour, il existe deux sortes de Bisquines , la Cancalaise reconstruite en 1987 et la Granvillaise en 1990. Elles s’affrontent régulièrement en régates, perpétuant une tradition plus que centenaire. La Cancalaise est grée en lougre, avec trois mats et voiles au tiers. Bateau de travail, bien connu pour sa stabilité, c’est le bateau le plus voilé de France et de nombreuses régates naîtront entre les villes de Cancale et de Granville. La Cancalaise, réplique authentique de la Bisquine la Perle de 1905, dont les plans furent relevés sur l’épave en 1908 par Jean Le Bot. La Granvillaise : mêmes caractéristiques que la Cancalaise concernant son gréement, son utilisation de bateau de travail de la baie du Mont Saint-Michel. La Granvillaise est la reproduction de la Bisquine appelée »  Rose Marie » de 1897 sur les plans de Louis Julienne. Voici quelques caractéristiques de ces bateaux les plus toilés (410 mètres carrés) répartis en dix voiles. Grand-voile 104 m, misaine 61 m, tape- cul 37 m, petit hunier 30 m, grand hunier 30 m, petit rikiki 22 m, grand rikiki 32 m, grand foc 53 m, moyen foc 33 m, petit foc 25 m.

Comments are closed.