LES GOELETTES DE L’ECOLE NAVALE: L’ETOILE ET LA BELLE-POULE

Posted on Fév 23, 2013 under Les navires-écoles | No Comment

Lancées à Fécamp en 1932, la Belle-Poule et l’Etoile portent le gréement typique des goélettes Paimpolaises qui traquaient la morue en Islande. Toutefois, ni l’une ni l’autre n’a jamais été armée à la pêche parce qu’elles avaient été commandées par la Marine nationale pour être des voiliers-écoles. En revanche, leurs lignes s’inspirent de la carène de certains dundées que les ports de la Manche-est armaient à la grande pêche. L’un d’entre eux est particulièrement connu : le Saint-Yves, navire-hôpital utilisé par la Société des oeuvres de mer et par le révérend père Yvon pour assister les terreneuvas pendant leurs campagnes. L’Etoile et la Belle-Poule sont rigoureusement jumelles, et seuls des détails tels que la teinte des espars ou un support de radar dans la mâture permettent à un oeil expert de les différencier. Comme la plupart du temps, les goélettes naviguent de conserve, chercher à les reconnaître est devenu le petit jeu inévitable à bord des bateaux de rencontre. Depuis leur lancement, menés par un équipage permanent composé de six officiers-mariniers et de dix matelots ( en plus du commandant ), ces deux bateaux ont formé des milliers de  » fayots  » aux finesses de la navigation que seule la voile permet d’acquérir. Ils ont couvert des milliers et des milliers de miles, et déjà subi plusieurs grands carénages, avec changement de diverses pièces de charpente. Cela explique l’air d’éternelle jeunesse qu’affichent en permanence l’Etoile et la Belle-Poule. A les voir aussi fringantes, on ne peut soupçonner que leur carrière remonte à 1940, quand, ayant rallié l’Angleterre, elles arborèrent la croix de Lorraine des forces françaises libres.

Comments are closed.