LES COTRES DE CARANTEC

Posted on Fév 06, 2013 under Les bateaux bretons | No Comment

Ainsi désigne-t-on les cotres qui naviguaient dans la baie de Morlaix ainsi qu’à son ouvert, entre la pointe de Primel et l’Ile de Batz. Les chantiers qui les conçurent, eux, sur les grèves du Carantec. Selon leur port d’attache, ces cotres pratiquaient des pêches différentes : casiers à Carantec, lignes au Dourduff, filets et cordes ( palangres ) à Roscoff. Ces bateaux mesuraient entre 5 et 13 mètres. Roscoff est le port où était basé le plus célèbre de tous ces cotres et peut-être de tous ces bateaux de pêche bretons : Reder Mor, le  » coureur des mers  » . En 1909, ce cordier avait battu en régate, chez elles, les grandes bisquines de Cancale, pourtant réputées très rapides. Aux grandes régates du Havre de 1913, que présida le président Poincaré lui-même, il s’était mesuré avec succès aux cotres pilotes qu’on croyait invincibles ! Or Reder Mor, avec ses 13 mètres de coque était un bateau plus petit que les bisquines et les pilotes ( 17 à 18 mètres ). Mais les cotres de la baie de Morlaix étaient des bateaux exceptionnels. Il faut les voir à l’échouage sur leurs béquilles pour comprendre : le nez presque dans la vase et la voûte très fine pointant vers le ciel, tant la forme triangulaire de leur quille est marquée. Le dessin de cette dernière rend les voiliers très évolutifs, une qualité indispensable quand on relève palangres et casiers au milieu des cailloux…et très appréciée en régate, au moment de virer de bord à la bouée. Reder Mor était aussi fort bien grée, avec une voile de flèche dont la vergue s’établissait à la verticale et un point d’écoute à balestron pour l’agrandir encore. En revanche, l’extrémité de sa bôme n’arrivait que légèrement au-delà du couronnement, alors que sur de nombreux cotres de Carantec elle débordait largement sur l’arrière.

Comments are closed.