BYZANCE FACE AUX VIKINGS, UN LOURD TRIBUT

Posted on Jan 22, 2012 under drakkars | No Comment

Oleg n’épargna pas ses efforts pour consolider et administrer le nouvel Etat russe. Il investit les rentrées des tributs dans des navires de guerre, en vue de descendre les fleuves russes vers des horizons plus lointains.
Constantinople, la capitale aux coupoles d’or était à deux semaines de traversée, de l’autre côté de la mer Noire. En 907, selon la chronique, Oleg arriva devant la Corne d’Or, à la tête d’une puissante flotte de 2000 navires avec, à leur bord, 80 000 hommes.
Une chaîne gigantesque lui barrait la route. Mais l’astucieux Viking, hissa ses bateaux sur le rivage en les équipant de roues,  » Quand le vent fut favorable, il mit à la voile et fonça droit sur la cité.  » Les Byzantins, effrayés, demandèrent la paix et renvoyèrent le Suédois chez lui avec un traité commercial et un trésor important, dont des voiles de brocart pour ses vaisseaux.
L’apogée de la puissance Viking en Orient fut atteinte par le petit-fils d’Oleg, Sviatoslav. Il commança, en 963, pour soumettre le grand Khan et les tribus bulgares le long de la Volga et du Danube. Mais, en écrasant ces populations, il laissa sans le vouloir le terrain libre aux Petchénegues, de farouches cavaliers nomades des steppes orientales. Et un jour Sviatoslav tomba lui-même dans une embuscade tendue par ces envahisseurs; son crâne devint une coupe doublée d’or dans laquelle les nouveaux maîtres burent à la mort des Russes.

Comments are closed.