LA JUSTICE PRIMITIVE ET EXPEDITIVE DES VIKINGS

Posted on Jan 15, 2012 under drakkars | No Comment

Les Vikings d’Islande se singularisèrent par l’exploit d’être parvenu à vivre sur une terre particulièrement hostile, mais aussi par les lois qu’ils se donnèrent. Ces lois étaient inspirées d’un code norvégien et adaptées à l’existence dans l’île. Dix des principaux titres du code traitent de droit civil et criminel. Ceci n’a rien de surprenant chez un peuple contraint de partager si peu de terre cultivable. Un homme libre coupable de vol pour la première fois était seulement passible d’amende ou de flagellation mais, pour la même faute, un esclave pouvait être mutilé. Un récidiviste risquait la pendaison ou la mise hors la loi et un meurtrier encourait le même sort. Un autre chapitre était consacré à un sport en honneur chez les Vikings- les combats de chevaux. La loi stipulait : « Partout où un cheval sera poussé à se battre sans l’autorisation de son propriétaire, ce dernier percevra une compensation pour ce qui aura été fait par inimitié et malice. » Les deux derniers titres du code concernaient les choses de la mer – capitales pour ces insulaires. Le premier règlementait la distribution de tout ce qui pouvait s’échouer ayant quelque valeur. La charpente et la cargaison d’une épave, la graisse et l’huile d’une baleine. Le second régissait le commerce et les droits et devoirs des marins.
Pendant près de deux siècles, ces lois furent transmises oralement. Le code écrit qui nous reste, le Jonsbok, du nom de l’instigateur de cette codification, fut probablement rédigé vers 1280 et, même si les documents originaux ont disparus depuis, quelques 200 copies brillamment enluminées, comme l’atteste cette version du XVI ème siècle, demeurent pour témoigner de la législation islandaise. Saint Olaf étant le législateur islandais.

Comments are closed.