LE MERVEILLEUX VOYAGE DE SAINT BRANDAN

Posted on Jan 11, 2012 under Mysrères et légendes | No Comment

Les premiers voyageurs ayant traversé l’Atlantique Nord ne furent pas des Vikings, mais des moines irlandais, comme saint Brandan, sillonnant le monde au nom du Christ. La littérature irlandaise abonde en récit de ce genre. Mais l’histoire du saint est mêlée à tellement de fantaisie que les biographes ont bien du mal à faire la part du vrai. Saint Brandan naquit près de Tralee, dans le comté de Kerry, à la fin du V ème siècle. Il eut une vie bien remplie. A soixante-dix ans, il avait fondé quatres monastères. C’est alors, d’après la légende, qu’il eut vent d’une traversée de l’Océan vers la « Terre promise des Saints « .
Sans souci de son âge, il s’embarqua avec 18 moines pour cette destination glorieuse dans un curragh irlandais à la coque de cuir,  » un très léger et minuscule vaisseau aux couples et au bordé de bois et recouvert de peaux préparées avec du tanin d’écorce et calfaté de suif. »
Ses aventures ressemblent à l’Odysée d’Homère; saint Brandan rencontra une baleine farfelue et une île dont les oiseaux chantaient l’office; il louvoya au milieu de glaces flottantes et échappa à des monstres; au large d’une île, il fut effrayé par un démon lançant des jets de lave et atteignit enfin la Terre Promise « . Après avoir exploré le paradis terrestre, le saint retourna en Irlande. Cette sympathique baleine Jasconieus transporta le bateau avec son équipage, en plein coeur de l’Atlantique occidental, vers de nouvelles terres; ils progressèrent de la sorte pendant 14 jours. Le cétacé espiègle permit même à ses passagers de prendre un pique-nique sur son dos. L’emplacement de cet Eden demeure un mystère. Mais au IX ème siècle des Vikings trouvèrent en Islande des moines vivant en ermites et signalèrent, plus tard encore, leur présence dans un endroit désigné par les sagas comme  » l’Irlande la Grande, située loin à l’ouest dans l’Océan près du pays de Vinland « .

Comments are closed.