UN CARNAGE CHEZ LES VIKINGS ( POEME HALLDOR POETE NORVEGIEN )

Posted on Jan 10, 2012 under Poèmes marins | No Comment

Serpent, Le choc sourd de l’épée contre le bouclier,
Et sur le pont, le chant aigu des lances
Quand les flèches, en sifflant, volaient dru
Contre les farouches guerriers du Serpent.
On dit que de frais combattants
Le Comte Eric jeta encore sur son flanc.
Ses Danois, ses Suédois, en véritables armées,
Agitaient haut les lames bleues de leurs épées.
Cerné de tous côtés par l’ennemi,
Le Serpent sous le coup fléchit.
Les boucliers vont se briser autour de la proue !
Cuirasses et poitrines sont transpercées de coups !

Comments are closed.