Posted on Déc 07, 2011 under Construction navale, les bois de marine | No Comment

LES NOEUDS :
Par définition, ce sont des traces de naissance d’une branche ayant produit localement une déviation des fibres. Les causes sont diverses : ce peut être lorsqu’une branche est cassée ou coupée, recouvrement par les tissus du tronc, suite à la formation de bourrelets ( ce sont des noeuds recouverts ). Soit : lorsque la branche est vivante avec des tissus liés à ceux du fût ( ce sont des noeuds vivants, sains et adhérents ). Soit : lorsque la branche incluse est morte, nous y retrouverons une discontinuité entre les tissus du tronc et ceux de la branche qui sont morts, de consistance dures et imprégnés de résine, ces tissus peuvent se détacher par dessication ( ce sont des noeuds morts, bouchons, noirs ). Ou encore : lorsqu’il réside une altération des tissus de la branche, la pourriture pouvant se propager vers le bois du fût ( ce sont des noeuds vicieux ou pourris ). Pour conclure, l’ inconvénient des noeuds change fonction de leurs dimensions et de l’état de conservation des tissus inclus rendant le bois difficile à travailler et devenant moins résistant. Mais lorsqu’ils sont sains, nous accorderons une petite tolérance pour certaines applications à l’emploi du bois pour la charpente, la menuiserie, etc…Par contre, aucune tolérance ne sera admise lors de la présence de noeuds vicieux ou non adhérents ( bouchons ), que l’on proscrira pour tous usages.

Comments are closed.